Y’a pas d’arrangement


Né en marge des manifestations contre la « loi Travail » le 31 mars 2016 à Paris, le mouvement Nuit Debout a gagné l’ensemble du territoire rassemblant chaque soir un public citoyen sur des places publiques.

Ces rassemblements ouverts et populaires, visent à réinvestir l’espace public pour échanger, débattre et construire.

A Toulouse, c’est la Place du Capitole qui a servi de forum pendant de nombreuses soirées et à l’issu de ces réunions est apparu le collectif « Y’a pas d’arrangement ».

Composé d’associations, tel que le DAL, Attac, la Coordination des Intermittents…Ce collectif multiplie les actions « pacifistes mais offensives », dont la nature reste inconnu jusqu’au jour J.

Avec de noms de code adaptés en fonction des actions,  les « Opérations USA » « Choco BN », « Champagne », « Rolland Garros », « Forêt de Sherwood » ou « Allez les bleus »… les militants, occupent, bloquent et font du bruit pour l’abrogation de la loi travail et exprimer d’autres revendications.

Premier volet photographique d’une série d’actions réalisées entre avril et juin 2016.

Diaporama sonore sur le mouvement