AZF


Cette série est visible sur le site de l’usine dans l’une des anciennes maison de gardes transformée en lieu de mémoire.

APRES LE 21 SEPTEMBRE…

Nul doute que l’explosion de l’usine AZF ce 21 septembre 2001 restera gravée à jamais dans l’esprit des Toulousains comme un jour maudit.

31 morts, des milliers de blessés, des dégâts considérables, et une ville coupée en deux.

Celle qui pendant quatre-vingts ans fit la fierté des Toulousains, de l’ONIA à Grande Paroisse, devient à présent source de peur et d’angoisse.

Pourtant tout le monde s’était habitué à cette usine reconnaissable à sa longue cheminée rouge et blanche et ses trois lettres, A.Z.F.

Une semaine après le drame, des milliers de Toulousains choqués, descendront dans la rue  pour exprimer leurs peurs et demander la fermeture de l’Usine.

Ce sera les prémisses d’une année de rassemblements et de manifestations. 

Chaque 21 du mois les nombreuses associations qui se sont fondées à la suite de l’explosion réclament la fermeture de l’usine. 

Les salariés du groupe choisissent eux  le 21 mars 2002 pour défendre leur usine.

Mais le 11 avril, le groupe TotalFinaElf décide de fermer le site. 

Pour les uns une histoire se tourne, pour les autres un soulagement s’installe.

Salariés et sinistrés sont tous Victimes d’une explosion qui fait désormais partie de la mémoire collective Toulousaine.

Reportage diffusé sur TLT:

http://www.wat.tv/video/expo-photo-apres-azf-vu-par-47h4l_3ks1b_.html