Zadistes


« Moi c’est Camille! »

Importé de la Zone A Défendre (ZAD) de Notre Dame des Landes, c’est le prénom Camille qui est donné aux journalistes par les opposants au Barrage de Sivens dans le Tarn.

De la Métairie, une ferme occupée à la parcelle nommée « Gazad » au milieu du projet de barrage, des personnalités très variés se sont retrouvés sur la ZAD du Testet.

Militants écologistes, clowns, grimpeurs, constructeurs, combattants ceux que l’on a qualifié de « Djihadistes verts » se sont succédés des mois durant pour empêcher l’avancée des travaux, une lutte endeuillée par la mort de Rémi Fraisse le 26 octobre 2014.

Que ce soit des habitués comme Eric Pétetin, dit l’Indien, un militant écologiste qui a pris la tête du mouvement contre la construction du tunnel du Somport dans les années 80, des aguerris de l’occupation du site de Notre Dame des Landes, ou de jeunes novices de l’engagement écologique, tous se sont affirmés comme des militants d’un genre nouveaux: les Zadistes.

Pour plus d’informations sur l’histoire sur la ZAD,

 DECOUVREZ LE WEB DOC SUR LA ZAD EN CLIQUANT SUR CE LIEN

Visionnez également ce long format avec ce diaporama sonore réalisé avec Marine Vlahovic.

LA BATAILLE DU TESTET